AGCO Update On Strangles Situation

In News by COSA

On Monday, August 24, the Alcohol and Gaming Commission of Ontario issued an update in regard to the strangles situation which has been affecting racing at Leamington Raceway.

The contents of the update appear below in both English and French.


Update on Strangles Case – Exposed horse tested positive, additional controls in place.

A horse stabled at Leamington Raceway has tested positive for Strangles. This horse had previously tested negative but had been in contact with the original Leamington case. The horse was contained when clinical signs were first noted and removed to an isolation facility this morning.

There has been no evidence of transmission beyond this second horse and horses have been monitored closely since Strangles was first identified. Measures are in place to closely monitor the health of horses at Leamington and an isolation area has been made available at the facility. The horses on the property have been identified as a “high health group,” where monitoring and recording of temperatures at least twice daily, and other clinical signs of Strangles should continue.

In discussions with AGCO Senior Manager, Veterinary Services, Dr. Adam Chambers, Dr. Scott Weese of the University of Guelph and Leamington Veterinarian Dr. Bernard Ferguson, a plan was agreed pertaining to the horses in the affected barn.

Horses in this barn will require negative tests results to be allowed to race or qualify. The positive horse will need three negative tests over at least a two-week period, while other horses will require either one or two negative tests, based on exposure risk.

Racing at Leamington can continue with appropriate biosecurity measures in place.

Horses at the other two barns at Leamington can race and qualify, but trainers and racetrack officials shall monitor and record temperatures twice daily, and other clinical signs of Strangles.

Strangles is a highly contagious and serious infection of horses and other equines caused by the bacterium, Streptococcus equi. There is no such thing as zero risk. It is found in racehorses, including those without exposure to the known positive cases. Horse people are reminded to remain vigilant and institute appropriate biosecurity measures and should consult their veterinarians for advice.

Please refer to Industry Notices (link below) for more information.

The AGCO will continue to monitor the situation and any further developments will be reported.

• Strangles in Horses – Factsheet
• AAEP Infectious Disease Guidelines: Strangles


Mise à jour sur le cas de gourme – Un cheval exposé a été testé positif, des contrôles supplémentaires ont été mis en place.

Un cheval logé à l’hippodrome de Leamington a été testé positif pour la gourme. Ce cheval avait auparavant été testé négatif mais avait été en contact avec le cas original de Leamington. Le cheval a été confiné lorsque des signes cliniques ont été constatés pour la première fois et a été emmené dans un centre d’isolement ce matin.

Il n’y a pas de preuve de transmission au-delà de ce deuxième cheval et les chevaux sont suivis de près depuis que la gourme a été décelée pour la première fois. Des mesures sont en place pour surveiller étroitement la santé des chevaux à Leamington et une zone d’isolement a été mise à disposition dans l’établissement. Les chevaux sur la propriété ont été identifiés comme « groupe de surveillance de santé élevée », où la surveillance et l’enregistrement des températures au moins deux fois par jour et des autres signes cliniques de la gourme doivent se poursuivre.

Lors de discussions avec le chef des services vétérinaires de la CAJO, le Dr Adam Chambers, le Dr Scott Weese de l’université de Guelph et le Dr Bernard Ferguson, vétérinaire de Leamington, un plan a été convenu concernant les chevaux de l’écurie concernée.

Les chevaux de cette écurie devront présenter des résultats de tests négatifs pour être autorisés à courir ou à se qualifier. Le cheval positif devra subir trois tests négatifs sur une période d’au moins deux semaines, tandis que les autres chevaux devront subir un ou deux tests négatifs, en fonction du risque d’exposition.

Les courses à Leamington peuvent se poursuivre avec les mesures de biosécurité appropriées en place.

Les chevaux des deux autres écuries de Leamington peuvent courir et se qualifier, mais les entraîneurs et les responsables de l’hippodrome doivent surveiller et enregistrer les températures deux fois par jour, ainsi que les autres signes cliniques de la gourme.

La gourme est une infection très contagieuse et grave des chevaux et autres équidés, causée par la bactérie Streptococcus equi. Le risque zéro n’existe pas. On la trouve chez les chevaux de course, y compris ceux qui n’ont pas été exposés aux cas positifs connus. Il est rappelé aux éleveurs de chevaux de rester vigilants et de mettre en place des mesures de biosécurité appropriées, et de consulter leurs vétérinaires pour obtenir des conseils.

Pour plus d’informations, veuillez consulter les avis à l’industrie (lien ci-dessous).

La CAJO suivra la situation et tout nouveau développement sera signalé.

• La gourme du cheval – Fiche Technique
• AAEP Infectious Disease Guidelines: Strangles (PDF) – en anglais seulement