Notice to Industry Regarding Cobalt – Follow Up

In News by COSA

The Canadian Pari-Mutuel Agency (CPMA) would like to provide the Canadian horse racing industry with an update on cobalt testing since it was transferred from the provincial racing commissions in April 2017.

In the past 12 months, the CPMA has issued seven Certificates of Positive Analysis for cobalt; all were in urine. Cobalt concentrations for positive tests ranged from 116 ng/mL to 340 ng/mL. For reference, the regulatory thresholds are 100 ng/mL in urine and 25 ng/mL in blood.

In order to avoid a positive test, the International Federation of Horseracing Authorities recommends that no more than 1 mg of cobalt per injected dose or no more than 5 mg of cobalt per oral dose be given to a horse. The CPMA agrees with this advice, and also recommends that all supplements containing cobalt be withheld for the 48 hours preceding a race.

As always, the CPMA strongly recommends that your veterinarian be consulted on any decision to administer any supplement or product to a horse.

Should you have any questions or concerns regarding this matter, please do not hesitate to contact CPMA at cpmawebacpm@agr.gc.ca or by calling 1-800-268-8835.

Sincerely,

Steve Suttie

(CPMA)

 

 

Note  à l’industrie relative au cobalt – suivi

L’agence canadienne du pari mutuel (ACPM) présente  une mise à jour  à l’industrie canadienne de course de chevaux sur le dépistage du cobalt depuis son transfert des commissions provinciales de courses à l’ACPM en avril 2017.

Dans les 12 derniers mois, l’ACPM a délivré sept certificats d’analyse positive pour le cobalt; tous étaient pour des échantillons d’urine. La concentration de cobalt dans les tests positifs était entre 116 ng/mL et 340 ng/mL. Comme référence, le seuil réglementaire est 100 ng/mL dans l’urine et 25 ng/mL dans le sang.

Afin d’éviter un test positif, le « International Federation of Horseracing Authorities » recommande une dose maximale de 1 mg de cobalt injecté ou 5 mg de cobalt oral par cheval. L’ACPM est d’accord avec cet avis et recommande aussi de ne pas fournir de suppléments contenant du cobalt à un cheval dans les 48 heures précédent  une course.

Comme pour tous les autres médicaments et suppléments, les propriétaires et entraîneurs de chevaux de course devraient discuter de l’utilisation de suppléments de cobalt avec leur vétérinaire.

Si vous avez des questions ou des préoccupations à ce sujet, veuillez communiquer avec l’Agence canadienne du pari mutuel au cpmawebacpm@agr.gc.ca ou par téléphone au 1-800-268-8835.

Cordialement,

Steve Suttie